Le Conseil de bassin de la rivière Etchemin travaille sur la caractérisation et le référencement des niveaux d’eau par le relevé des délaissés de crues

 

Dans le cadre du projet d’actualisation et de cartographie des zones inondables,la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) a mandaté le Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE) pour localiser les plus hauts niveaux atteints par l’eau lors de la dernière crue printanière. Les  délaissés de crues sont des formes d’érosion ou d’accumulation de sable ou de débris végétaux abandonnées par l’eau.

Par définition, une zone inondable est une étendue de terre qui devient inondée par le débordement d’un cours d’eau. Ces inondations peuvent être causées par des embâcles de glace et d’autres facteurs de restriction du cours d’eau, ou encore simplement dues à une augmentation significative du débit d’eau lors de précipitations surabondantes ou de la fonte de la neige.

C’est donc du 7 au 9 mai 2019 que le CBE a effectué sa campagne de caractérisation et de localisation des  délaissées de crue sur le terrain. Une cinquantaine de points ont été marqués dans 4 secteurs en aval de Saint-Henri : Embouchure, Tronçon entre l’île Cadoret et Saint-Henri, Ruisseau rouge (Lévis) et Ruisseau Pénin (Saint-Jean-Chrysostome). Les indices les plus fréquents qui ont permis de marquer le niveau atteint par l’eau sont les dépôts de débris végétal et de sédiments, les empreintes laissées par le passage de l’eau et les marques d’érosion.

Les données récoltées sur le terrain ont été saisies dans une base de données qui sera fournie à la CMQ pour valider la cartographie des zones inondables. Ce travail permettra de mettre à jour les cartes existantes et de cartographier un plus grand nombre de cours d’eau. En plus de prendre en compte les crues en eaux libres, l’objectif est aussi d’intégrer la dynamique hydrogéomorphologique des rivières en identifiant les zones soumises à l’érosion des berges, aux embâcles de glace et aux glissements de terrain.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *